La cathédrale Saint-Antoine-de-Padoue est l’une des églises les plus imposantes du Québec. Construite en 1884, elle a été classée monument historique cent ans plus tard. Elle se démarque surtout par son asymétrie et ses nombreux volumes. Notre mandat consistait, dans un premier temps, à produire un carnet de santé. Nous avons alors soulevé les problèmes, et l’étendue des travaux de préservation et de restauration nécessaires. 

Le projet comprenait la réfection de la toiture à membrane liquide élastomère, et la restauration ou le remplacement des fenêtres. Nous avons en outre travaillé à la reprise de solins de cuivre et de murs en ardoise. Nous avons finalement veillé à la réfection du plâtre intérieur, de chapiteaux sculptés, de feuilles d’or et d’ornements. Les travaux comprenaient aussi la consolidation structurale du clocher sud. Depuis 2009, nous avons mené à bien quelques projets de maçonnerie. Nous avons aussi procédé au rejointoiement et à la réparation des parements en pierre. Puis nous avons œuvré au remplacement ou à la reconstruction des pierres à faces éclatées, brisées ou endommagées. Nous avons également démantelé et reconstruit certaines sections de maçonnerie de pierre, et injecté du coulis.

Ce projet a duré une dizaine d’années. C’est à ce jour notre mandat le plus considérable, le plus important et le plus complexe. Nous devions notamment composer avec des chutes de plâtre, ce qui menace sérieusement le public. Nous faisions donc face à des enjeux de restauration, mais également de sécurité.

Nos Autres Projets

Columbarium

Le mandat consistait à construire un columbarium en annexe à une construction existante : la maison du fossoyeur. La facture de ce projet se voulait contemporaine, l’architecture est sobre dans ses couleurs, et lisible, malgré ses reliefs.